Nutrition

5 CONSEILS : L’alimentation après les fêtes

Reprendre une bonne alimentation et se remettre au sport font partie des deux résolutions les plus prises au commencement d’une nouvelle année. Ne voyez pas cela comme une résolution à tenir mais comme un réel changement sur du long therme dans votre quotidien qui fera du bien à votre santé.

Après cette période, on repense à tous nos plaisirs, nos écarts, nos excès et notre organisme tire la sonnette d’alarme à travers quelques signes : Constipation, fatigue, ballonnement, digestion difficile, brûlure d’estomac, rétention d’eau, maux de tête, perte d’appétit…

Mais que faire pour se remettre des « excès » des fêtes et pour rebooster notre énergie ?

Voici 5 conseils :

1 – On s’hydrate !

Votre foie, votre pancréas et vos intestins ont été mis à rude épreuve avec la consommation excessive d’alcool et de plats riches en graisses et en sucres.

Assurez-vous de boire au minimum 1,5 L d’eau/jour sous toutes ses formes : thé, tisane, bouillon. Une bonne hydratation favorisera l’élimination des déchets de notre organisme (toxines), cela contribuera à notre hydratation (essentielle car l’alcool a tendance à déshydrater). On évite les eaux riches en sodium (Badoit, Vichy Celestin, St Yorre..) qui favorisent la rétention d’eau et on opte pour des eaux minérales riches en magnésium (Hépar, Contrex, Courmayeur) qui permettent de réduire votre fatigue et de favoriser un meilleur transit.

2 – Augmentez votre consommation de fruits & légumes

C’est un groupe d’aliments que l’on boude lors des fêtes car moins goûtus, moins appétissants et moins gourmands. Mais il est temps de les retrouver !
Ils sont riches en fibres ce qui sera idéal pour retrouver un bon transit. Ils sont aussi riches en eau, ce qui permet de réhydrater l’organisme après les abus d’alcool.
Peu caloriques, les fruits et légumes présentent l’avantage d’être plus digestes et donc de moins surcharger le système digestif (si aucun ajout de matières grasses).

3 – On adopte différents types de cuisson

Privilégiez les cuissons à l’eau, à la vapeur, au four et en papillote. Ces principes de cuisson « douce » ont pour but de garder les aliments « bruts », autrement dit, de préserver la qualité des vitamines et des minéraux qu’ils contiennent et ainsi bénéficier de tous leurs bienfaits. De plus, ce sont des types de cuisson qui ne nécessitent pas ou très peu de matières grasses.
On évite donc pendant quelques jours les cuissons à la poêle, les fritures et tous les modes de cuisson à base de matières grasses cuites, moins digestes et qui favoriseront les brûlures d’estomac et les ballonnements.

4 – On réadapte les quantités dans nos assiettes

Les fêtes sont souvent synonymes d’excès en matière de quantités ingérées car on à tendance à se dire « C’est qu’une fois dans l’année donc j’en profite un maximum ».
On diminue le volume des repas afin de revenir à des quantités habituelles et adaptées. Et on n’oublie pas d’écouter ses sensations de faim et de satiété !

5- Reprendre une activité physique

Pendant les fêtes, on mange beaucoup et on bouge peu, les repas durent longtemps ce qui nous pousse à rester de longues heures à table.
Je ne parle pas ici de pratiquer une activité physique intensive car souvent, après une période d’excès alimentaires de ce genre, la fatigue est au rendez-vous.
Reprendre progressivement votre activité habituelle quotidienne va vous permettre de remettre votre système digestif en marche et d’éliminer en douceur les calories accumulées.

La période des fêtes de fin d’années peut être une période très frustrante pour certaines personnes qui suivent de près leur alimentation toute l’année. Il est important de rappeler qu’il est tout à fait normal de vouloir se faire plaisir pendant les fêtes en s’accordant quelques écarts.

Mettez de côté la culpabilité et assumez pleinement d’avoir pris plaisir autour de la table ainsi que d’avoir rechargé les batteries à travers ces moments de gourmandise et de partage.
Si vous constatez une prise de poids pendant les fêtes, ne paniquez pas : votre poids se régularisera avec l’instauration d’une alimentation équilibrée adaptée à vos besoins et commencez par adopter ces 5 conseils si dessus.

LES REGIMES NE SONT PAS LA SOLUTION !

S’il est vrai que l’on doit revenir à une alimentation équilibrée après les fêtes, cela de ne veut pas dire que vous allez tout à coup commencer un régime drastique.
On oublie les régimes farfelus, les jeûnes, les « détox » ou les pillules magiques…
Cela risque de porter atteinte à votre santé, surtout pendant l’hiver où votre corps a besoin de plus d’énergie que d’habitude !

La meilleure manière de savoir qu’elle est l’alimentation idéale pour vous est de consulter un(e) diététicien(ne).

Laura Compagne


A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *